Communiqué de presse n°4

Les anglais démarrent le marquage acoustique du thon rouge

Pour la première fois dans les eaux britanniques, des balises acoustiques vont être placées sur des thons rouges.

Ces énormes poissons, qui mesurent jusqu'à 2,5 m de long dans cette partie de la Manche, ont des caractéristiques biologiques fascinantes et ont une grande importance au niveau commercial.

30 thons rouges ont été marqués à ce jour. Les balises, qui mesurent 7cm de long, émettent un signal sonore spécifique pour chaque individu, capté par un des récepteurs acoustiques placés sur le fond marin.

Les données récoltées informeront les chercheurs sur les déplacements annuels des thons rouges en Manche britannique et la période de sa descente vers les eaux françaises.

La Dr Lucy Hawkes, maîtresse de conférences en écologie à l'université d'Exeter et responsable de ces travaux de marquage du thon rouge nous dit : « Nous observons généralement des thons rouges dans les eaux du sud-ouest du Royaume-Uni en été et en automne, mais nous ne savons pas s’il s’agit des mêmes poissons qui restent tout au long de l’été ou s’ils reviennent chaque année.  Le réseau acoustique que nous avons mis en place va nous fournir des données pendant les cinq prochaines années et nous permettra de répondre à ces interrogations. »

81 signaux sonores ont déjà été enregistrés par cinq récepteurs du sud-ouest du Royaume-Uni, et un même individu a été détecté à plusieurs reprises. Ces travaux font partie du projet FISH INTEL qui crée un réseau de récepteurs acoustiques des deux côtés de la Manche.

Les résultats de ces recherches seront communiqués aux autorités de la région Manche et faciliteront la mise en place des plans de gestion écosystémique des pêches. Ce type de gestion vise à protéger les habitats importants et à maintenir le bon fonctionnement écologique tout en permettant une poursuite durable des activités économiques maritimes (pêche, génie civil, industries extractives).

Comme le précise la Dr Emma Sheehan, responsable du projet FISH INTEL : "Des espèces comme le thon rouge, qui se déplacent et se nourrissent dans différentes zones, sont des sentinelles des écosystèmes marins."

Les données transmises par les thons rouges marqués seront collectées jusqu'en 2026, et fourniront un aperçu plus complet de l'importance des eaux britanniques pour le thon rouge.

NOTES AUX RÉDACTEURS

Le projet FISH INTEL dispose d'un budget total de 4,1 millions d'euros, dont 2,8 millions sont financés par le Fonds européen de développement régional (FEDER) via le programme Interreg France (Manche) Angleterre.

Les organisations partenaires impliquées dans le projet sont :

- Royaume-Uni: Université de Plymouth ; Université d'Exeter ; Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (Cefas) ; Isles of Scilly Inshore Fisheries and Conservation Authority (IFCA) ; Marine Conservation Society.

- France : Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer (Ifremer) ; France Énergies Marines ; Université de Bretagne Occidentale ; Comité Départemental des Pêches et des Élevages Marins du Finistère ; Ligue pour la Protection des Oiseaux/Sept Iles ; Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Normandie.

- Belgique : Vlaams Instituut voor de Zee (VLIZ).

 

A propos du programme Interreg FCE :

Interreg France (Manche) Angleterre (FCE) est un programme de l'UE mis en place pour favoriser le développement économique du sud du Royaume-Uni et du nord de la France en finançant des projets innovants qui présentent un avantage durable et économique.

Il se concentre sur une série d'objectifs spécifiques, notamment le soutien à l'innovation, l'amélioration de l'attractivité de la zone FCE et le développement de technologies à faible émission de carbone.

Plus d'informations : www.channelmanche.com